temp

 Décidément, il est écrit dans ma personnalité que les oeuvres issues du studio Key seront mes références en matière d'animation japonaise. Après le magnifique Air, je suis tombé en admiration devant Kanon. Voilà une série dont j'attendais énormément avant de la voir, notamment en raison des commentaires élogieux que j'avais lu par ci par là, mais aussi parce qu'après avoir vu Air la barre était mise très haut, et mon degré d'exigence également. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'encore une fois le résultat est bluffant.

- Kanon 2006 -

 

 

Genre : Drame, Amour et Amitié.

Format : 24 épisodes de 23 minutes.

Année de production : 2006.

Studio : Visual Art's/Key/Kyoto Animation.

Décidément, il est écrit dans ma personnalité que les oeuvres issues du studio Key seront mes références en matière d'animation japonaise. Après le magnifique Air, je suis tombé en admiration devant Kanon. Voilà une série dont j'attendais énormément avant de la voir, notamment en raison des commentaires élogieux que j'avais lu par ci par là, mais aussi parce qu'après avoir vu Air la barre était mise très haut, et mon degré d'exigence également. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'encore une fois le résultat est bluffant.

L'histoire début lorsqu'un jour Yuuichi, le principal protagoniste de la série, vient habiter chez sa tante dans une ville où les hivers sont très rigoureux. Il venait déjà passer ses vacances ici lorsqu'il était enfant.

La neige et le froid sont bien présents à son arrivée. Yuuichi a rendez vous avec Nayuki, sa cousine, qu'il n'a pas revu depuis 7 ans maintenant, date de son dernier passage chez elle. Au grand désespoir de Yuuichi qui l'attend sous la neige et dans le froid, Nayuki est en retard et se pointe avec deux heures de retard par rapport à ce qui était prévu.

Malgré le nombre d'années qui se sont écoulées, Yuuichi et Nayuki se reconnaissent sans problème. Yuuichi s'installe donc chez sa tente Akiko. Un jour, alors qu'il accompagne Nayuki au supermarché du centre ville, Yuuichi va faire la rencontre plutôt étrange d'Ayu, un jeune fille dynamique qui va l'entrainer dans une course effrainée pour échapper à un porsuivant.

Ayu se révèle être l'amie d'enfance de Yuuichi. Quand il s'en rend compte, notre héros prend alors conscience qu'il a oublié beaucoup de choses de ce qui s'est passé il y a 7 ans. Et il n'est pas au bout de ses surprises !

Bon, je ne sais pas trop par quoi commencer pour vous donner un avis sur Kanon... Il faut bien avouer que cette oeuvre est extrêmement riche ! On va commencer par l'histoire. Au départ Kanon se présente comme un anime de style "Amour et Amitié" classique. Un jeune homme revient dans une ville où il a passé des vacances dans son enfance, et retrouve les personnes qu'il a fréquenté pendant ce temps. Toutefois le scénario se montre rapidement assez complexe et mystérieux puisque Yuuichi semble avoir oublié beaucoup de choses qui se sont produites dans le passé. Au fur et à mesure des rencontres qu'il va faire ses souvenirs vont progressivement revenir. Celà va se faire progressivement, au fil des différents arcs présentés (on en reparlera plus tard lors de la présentation des personnages). Comme dans Air, Kanon nous plonge immédiatement dans un monde étrange, à la fois heureux et pesant. Le scénario mélange avec un bonheur immense les moments droles et légers avec les passages tristes et tragiques. Comme dans Air, l'accent est mis sur les émotions, omniprésentes. Je ne sais pas comment Key arrive à faire ça, mais il est impossible de rester insensible en regardant Kanon. Soit on explose de rire en voyant certaines scènes ou en écoutant certaines répliques, soit on est au bord des larmes. Ca a été comme ça pendant les 24 épisodes. Un régal ! De plus, ces émotions vont crescendo tout au long des différents arcs, jusqu'au final. Je n'en dirai pas plus... ^^

Parlons des personnages à présent, en commençant par Yuuichi. Voilà typiquement le genre de héros que j'adore. C'est un garçon à la fois sérieux et déluré, qui a un très grand charisme. Il manie à merveille le titillement affectif via des répliques droles et toujours bien senties. Mais il sait aussi être d'un grand réconfort pour celles et ceux (surtout celles ^^) qui en ont besoin. La quête de ses souvenirs ne va pas être quelque chose de facile pour lui, et il va en baver nerveusement. Toutefois il va y faire face avec beaucoup de force et de sérénité.

Au niveau des personnages féminins, forts nombreux, la qualité est du même tonneau. Commençons par Nayuki, la cousine de Yuuichi. C'est une fille calme et très gentille, qui est une grande sportive (elle est capitaine du club d'athlétisme du lycée). Mais derrière cette apparence quasi parfaite se cache certaines choses vraiment très droles. Elle a un mal fou à se lever le matin, ce qui fait qu'elle dort avec une bonne vingtaine de réveils. Le matin c'est un zombie qui se cogne contre les murs, qui s'endort en marchant... Elle devient incapable de réagir quand elle voit un chat, tellement elle les adore, alors qu'elle est allergique aux poils de chat. Un personnage vraiment attachant ! Ensuite vient Ayu...

Voilà inconstetablement le personnage que j'ai préféré. Et je suis pas le seul ^^. Ayu est l'amie d'enfance de Yuuichi. Cette fille un tentinet maladroite (lol) est absolument irrésistible, notamment quand elle est génée et qu'elle ne peut dire que "Uguuuh"... Ayu sucite de nombreuses interrogations tout au long de la série, et je ne vais pas trop en parler histoire de ne pas spoiler... Mais je l'adooooooore ! Ce que je peux dire c'est que son arc, bien que débutant dès les premiers épisodes, est celui qui termine la série. Autre personnage intéressant : Akiko, la mère de Nayuki et donc la tante de Yuuichi. Ah j'aurais bien aimé avoir une tante comme elle ! Elle dit oui à tout, et ce très rapidement. Mais cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas responsable, c'est en fait tout le contraire. Elle élève seule Nayuki depuis très longtemps. Elle a un goût prononcé pour les confitures, notamment sa confiture spéciale... Mais elle est bien la seule à apprécier ce met "exceptionnel"... 

  

Le premier personnage à voir son arc bouclé est Makoto. Cette jeune fille très énergique et espiègle apparait à la fin du second épisode, et semble en vouloir beaucoup à Yuuichi. Les deux vont d'ailleurs se chamailler régulièrement. J'aime beaucoup ce personnage et notamment ses "Auu !" qu'elle n'arrête pas de crier à tout bout de champ ! Son arc est vraiment très émouvant...

Mai est la seconde fille qui va avoir droit à un arc. Elle est l'opposée d'Ayu et Makoto. Très introvertie, Mai semble ne ressentir aucune émotion et ses relations avec Yuuichi vont être un peu difficiles au début malgré les efforts de ce dernier. Toutefois, malgré ses airs sérieux, elle m'a parfois fait mourir de rire avec certaines réactions. Elle reste tous les soirs dans le lycée à chasser des démons, ce qui va surtout lui attirer des ennuis. Un personnage également très attachant.

Ensuite nous avons Shiori. C'est une jeune fille timide et fragile, qui ne vient plus au lycée depuis le début du semestre. Et pour cause, elle est atteinte d'une maladie qui l'empêche d'aller au lycée. Je n'en dis pas plus car il est difficile de parler sans spoiler... Mais j'ai vraiment été très ému par son histoire. Assurément un arc très beau. Il y a également d'autres personnages intéressants comme Kaori, Amano, Sayori... Mais il me faudrait internet tout entier pour en parler !

Passons maintenant au coté technique. Air m'avait déjà bluffé sur bien des points... Mais Kanon repousse les limite du sublime et de la beauté. Les décors sont magnifiques, travaillés, détaillés... C'est une merveille continuelle. Le mélange de la neige, des arbres, du soleil couchant sur la ville... Tout est beau ! Les animations sont également superbes. Mention aux chutes de neige, qui sont absoluement magiques, on a l'impression que c'est de la vraie neige ! Le chara design est également magnifique bien que particulier et spécifique à Key. Il nous fait toujours autant ressortir les émotions des personnages notamment grâce aux yeux, d'une beauté incroyable. Je croyais ne pas pouvoir à nouveau voir une série aussi belle après avoir vu Air... Kanon m'a époustouflé en repoussant les limites de la beauté. Merveilleux ! Enfin terminons avec la bande sonore. L'OST est fa-bu-leuse ! J'ai regardé deux fois la série, et je n'ai jamais zappé l'opening ni l'ending. Malgré un mélange des genres qui peut ne pas plaire, cette OST, mélodieuse, douce, émouvante ou alors rythmée, espiègle et vivante, nous aide à plonger encore plus dans l'univers de Kanon. Elle est un merveilleux amplificateur des émotions transmises par le scénario. Les voix des personnages sont admirablement choisies et il faut saluer le travail phénoménal des doubleurs. Si Kanon est une telle réussite, c'est aussi en grande partie grâce à eux.

En conclusion je crois qu'il est inutile d'en dire plus. J'ai adoré ce merveilleux anime. J'ai continuellement rêvé, j'ai perpetuellement ressenti des émotions tant joyeuses qu'extrêmement tristes. Courrez le voir si vous ne l'avez pas déjà fait. Ou je vous étripe direct !!!

 "Mes ailes ? Je ne les vois pas !!!" Une de ces scènes si simples et pourtant si drôles...

 

 La fameuse confiture d'Akiko... Brrrr, rien que d'y penser j'en tremble !

 

 Sayori et Mai, les amies inséparables...

 

 Ayu qui se prend un arbre... o_O

 

 L'arrivée de Makoto va donner encore plus d'animation à la maison...

 

 

 C'est beau... Azorel voit de quoi je parle ^^

 

 

 Nayuki endormie... Enorme ! ^^

 

 

 J'adore ces décors... A l'arrêt c'est pas frappant, mais en animation la neige qui tombe est magnifique !

 

En pyjama dehors alors qu'il neige ^^ Je pourrai pas moi mdr !

 

 La ville sous le soleil couchant... Superbe !

 

 Ils sont mignons, non ? ^^

 

 

  Je ne m'en lasse pas... Allez, dépêchez-vous de le regarder !!!

Mis à jour ( Jeudi, 06 Mars 2008 21:24 )